les pierres dans les civilisations anciennes

 (4)    0

  les pierres dans les civilisations anciennes

 

 

 

 

Les gemmes ont de tout temps et en tout lieu fasciné les civilisations les plus diverses : des pharaons aux Chinois, des Amérindiens aux apothicaires du moyen âge des stars de cinéma aux thérapeutes New âge les pierres ont un pouvoir de séduction évident. De là il n’y a qu’un pas à franchir pour penser que les minéraux possèdent des qualités mystérieuses et des pouvoirs et cette croyance a perduré jusqu’à aujourd’hui.

Les pierres étaient utilisées en amulettes pour chasser les mauvais esprits, éloigner les maladies ou portées en talisman pour s’attirer les bons auspices, la chance, comme un porte-bonheur. La fonction ornementale reste primordiale depuis toujours : Les gemmes sont prisées pour leur beauté, leur transparence, leur éclat, leurs couleurs somptueuses et restent un outil d’embellissement au quotidien.

 

Civilisation indienne :

L’Ayurveda ou médecine indienne millénaire s’est intéressée aux minéraux comme base de remèdes en les broyant pour obtenir des poudres à consommer en breuvage ou à appliquer en cataplasme afin de rebooster la santé.

L’Inde est aussi l un des pays du monde à aimer le plus les bijoux. Même les dieux portent colliers et boucles d’oreilles !

 Tout le monde dès le plus jeune âge arbore volontiers boucles d’oreilles, bagues et bracelets, c’est frappant quand on voyage au Rajasthan par exemple, les hommes portent créoles et bagues très couramment.

Dans la tradition du yoga on associe les pierres, leur couleur avec les centres énergétiques du corps (appelés chakras), chacun ayant une couleur symbolique définie et correspondant aux pierres de couleurs similaires. Certains thérapeutes utilisent ces techniques pour leurs soins.

 

 

 

 

 

Civilisation égyptienne

La civilisation Egyptienne a donné une place prépondérante aux gemmes.

On a même retrouvé un très vieux bijou serti de turquoise au poignet d’une momie datant de 7500 ans.

Fresques et maquillage ont beaucoup utilisé les pierres en poudre.

Les Égyptiens étaient friands du bleu et utilisèrent le lapis lazuli et la turquoise: en masque funéraires, amulettes, décoration de temples.

Le bleu, associé au ciel et au divin, apparaît dans les papyrus

 Les médecins prescrivaient la turquoise, portée en amulette pour protéger les yeux.

Un des bijoux les plus apprécié des Egyptiens était une petite pierre gravée en forme de scarabée, que ce soit en jaspe rouge (symbole de la déesse Isis) ou en malachite, pierre d’un vert intense et veinée. Cet insecte, courageux et endurant représente la ténacité tout en incarnant le dieu solaire. On a d’ailleurs souvent retrouvé ce bijou, posé sur le cœur des momies. Le scarabée, comme un symbole d’espoir.

 

 

 

 

Civilisation Chinoise

Le jade, connu depuis 3500ans était la pierre favorite de l’empire du milieu. Symbole de puissance et de majesté, l’empereur exhibait un sceptre de jade, jadis, lors des grandes cérémonies. Aujourd’hui les chinois le portent fréquemment, en talisman ou amulette, il évoque la prospérité et la vertu. Selon le thème gravé, il aura une signification différente. Autrefois, sculpté d’une cigale, et placé dans la bouche des défunts il symbolisait la vie éternelle. Des légendes et rites sont intimement liés au jade, le célèbre sage Confucius l’évoque notamment. La philosophie Taoïste et les médecins traditionnels prescrivaient d’ingérer le jade sous forme de micro-galets comme traitement aux problèmes cardiaques. Ainsi l’organisme se purifiait et se tonifiait. Les nombreuses vertus de la pierre de jade se transmettrait par le Chi ou énergie vitale, toujours en médecine Chinoise.

 

 

civilisation Amérindienne

Chez les Indiens d’Amérique du Nord et centrale, les minéraux servent à dialoguer avec les éléments : L’air, l’eau, la pluie. Les parures de poitrail, bagues ou ceintures de turquoise portent aussi chance et protection pour les peuples amérindiens. Dans le domaine de l’architecture, Les temples Aztèques ont été décorés d’innombrables petites turquoises et émeraudes. Le célèbre « serpent de turquoise » (à double tête) retrouvé sur l’un des bijoux aztèques les plus anciens, est symbole de renaissance, et source d’inspiration dans l’art de ce peuple, tout comme le Quetzalcóatl ou « serpent à plumes » était vénéré. La turquoise, minéral sacré, d’après certaines légendes Navajos, fût à l’origine de la construction et la création du monde. Les Navajos, encore aujourd’hui la célèbrent et la recherchent., elle garderait des orages violents.

En Arizona on trouve l’obsidienne : pierre transparente, noire, en forme de goutte appelée aussi « larme Apache ». Ces gouttes de pierre auraient été formées par les pleurs intenses des femmes apaches lors d’une attaque de l’armée américaine. D’après cette légende, tel un talisman contre la tristesse, celui qui la porte serait éloigné des pleurs à tout jamais.

 

 

Voilà, j’espère que ce petit tour d’horizon des pierres dans les civilisations anciennes vous aura plu…et je vous donne rendez-vous prochainement pour la suite, toujours sur le thème passionnant des minéraux, pour connaitre leurs propriétés…tout un programme !

 (4)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire
Captcha

PayPal